Résurgence de l’épidémie, perte de chances et transport sanitaire : le plan de déconfinement

Le ministère de la santé et des solidarités publie les lignes directrices pour le transport des patients dans le cadre de la gestion de crise sanitaire post-déconfinement. 

Quatre objectifs sont mis en lumière : anticiper une éventuelle résurgence de l’épidémie et maintenir une capacité de soin dédiée au COVID-19, contenir la propagation de l’épidémie : tests, contact-tracing et port de masques, garantir la reprise progressive des soins en priorisant les patients en risque de perte de chance; et assurer un pilotage efficace et réactif de l’activité de soins à tous les échelons pour adapter les décisions en fonction de l’évolution de l’épidémie. 

La note ministérielle insiste sur la notion de perte de chance dans la priorisation de la reprogrammation des activités de soins. Il s’agit d’une une notion juridique qui décrit le préjudice subi par les patients qui se sont vus repousser leurs consultations médicales du fait du plan blanc. De manière plus générale, les activités qui n’impactent pas les capacités de prise en charge de patients covid-19+ doivent également reprendre. 

Les ambulanciers et taxis qui opèrent des transports sanitaires sont quant à eux invités à garder une attention particulière aux consignes de transport. Sur Ambler, les informations d’état de santé du patient sont transmises directement sur l’interface transporteurs. Des EPI (équipements de protection individuelles : gants et surblouses) doivent être employés pour prendre en charge les patients suspectés covid-19 seulement si un contact physique est nécessaire. Dans le cas contraire le masque chirurgical suffit. 

Le transport partagé de patients, fonctionnalité proposée par Ambler, est lui proscrit jusqu’à nouvel ordre. 

[MAJ 18/06/2020] – Reprise autorisée du transport partagé sous conditions :
L’amélioration de la situation sanitaire permet la levée de l’interdiction du transport partagé en VSL et en taxi pour les patients ne présentant pas de risque de forme sévère d’infection COVID-19. Les transports partagés doivent être réalisés dans le strict respect des mesures d’hygiène.

Vous aimerez aussi...